04/06/2005

Saiyuki..La légende du Roi Singe..


A une époque chaotique où le ciel et la terre étaient mêlés, existait une terre, le royaume du Togenkyo (paradis terrestre), berceau de la civilisation et de la foi, où humains et yokais avaient appris à coexister en paix.
Mais un jour, sans que rien ne laissât présager, des ondes négatives envahirent le monde, transformant les yokais en être violents et sanguinaires. Ils se mirent à attaquer et à dévorer les humains.
Le Bodhisattva
Kanzeon comprit que les perturbations qui transformaient le paradis terrestre en enfer étaient causées par l'utilisation d'une magie taboue, mêlant chimie et sorcellerie, pour faire ressusciter Gyumao, le démon taureau, un yokai extrêmement puissant emprisonné cinq cents ans auparavant.
Afin d'empêcher sa résurrection et de stopper cette magie, Kanzeon décidé d'envoyer quatre hommes à l'ouest du royaume de Tenjiku (l'Inde). Ainsi commenca le pèlerinage vers l'Ouest de
Genjo Sanzô, Son Goku, Cho Hakkai et Sha Gojyo.
 

Il existe 9 tomes de Gensomaden Saiyuki parus au japon. Le manga ayant eu du succès, Minekura Kazuya, l'auteur, s'est vu proposé une adaptation pour la télévision.
La parution des manga fut stoppée au bout de 9 volumes au Japon, poussant Minekura à aller chez un autre éditeur et de continuer à écrire sa série sous le nom de
Saiyuki Reload.
Les 9 manga seront réédités avec de nouvelles couvertures, et c'est avec ces nouvelles images que les manga paraîtront en France et dans de multiples pays.

Personellement moi j'ai adoré ce manga !! Il faut dire il y a pas mal de similitude du personnage de Son goku avec le fameux Songoku de DBZ.. ben oui.. petit, un peu fou, avec un bâton magique.. Ca vous dit ?? lol.. A voir absolument ! Au début je dois avouer que j'avais pas trop accroché, mais au fur et à mesure, je me suis attachée aux personnages et à leur histoire !! Et je trouve ca vraiment trop bien !!! D'ailleurs je vous dis pas comment je me suis enfilée la série!!!


13:28 Écrit par Surfbaby | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.